Le Colisée à Rome : Le guide, les tarifs et les adresses à proximité

Chaque ville a sa propre histoire tout comme elle possède ses vestiges historiques. Pour ce qui est de la ville de Rome, le Colisée représente un de ses plus célèbres monuments. Dans cet article, nous allons vous apporter des précisions sur les meilleures options pour votre visite dans cet ancien centre du monde.

L’histoire du Colisée et de Rome

Vers l’an 54 à 68 après Jésus-Christ, le règne de Néron fut. En juillet de l’an 64, un immense incendie a ravagé Rome. Néron profita de cet incendie pour accaparer une grande partie du centre de Rome. Ce fut alors le point de départ de la construction du Colisée. Ainsi, l’empereur Néron fit raser tous les bâtiments existants et y construit une vaste demeure, la Domus Aura. Il s’agit d’une sorte de palais auquel on y accédait que si on y était invité.

La Domus Aura fut entouré de grands jardins et avait un arc de triomphe servant d’entrée. Au fond de la vallée se trouvaient une pièce d’eau rectangulaire et un portique. De nombreux bâtiments individuels utilisés comme maisons des invités y sont également bâtis. Dans le palais et ses environs, le luxe est mis en exergue et très prôné. Près de 20 à 60 hectares de superficies étaient une zone de restriction sinon une zone totalement interdite en fonction de la classe sociopolitique de l’individu. En agissant ainsi, Néron s’est mis toute la population à dos. C’est pourquoi, à la mort de Néron, son successeur Vespasien ordonna le retour de la Domus et de ses jardins au peuple. Sur l’emplacement du bassin rectangulaire, un bâtiment public destiné à être le plus populaire dans l’Empire romain fut construit. Aussi, un amphithéâtre y prit place pour devenir le plus beau et le plus grand monument de tout l’Empire : le Colisée.

Dans le monde romain, le Colisée est le principal amphithéâtre. Son nom vient de la nature même de la construction : Colosseum qui signifie colosse ou grande statue. C’est un des symboles de Rome. Il a été construit vers l’an 70 apr. J.-C. et son inauguration s’est faite 10 années plus tard. De nombreux travaux d’amélioration furent entrepris sans toutefois engendrer de majeure modification.

Par contre, des travaux de restauration et de réparation sont effectués régulièrement. En effet, des incendies, des tremblements de terre ou d’autres catastrophes naturelles ont causé des dommages plus ou moins importants sur l’infrastructure. L’état de conservation actuel du Colisée fait figure d’exploit aux vues de son passé douloureux. Le Colisée a été complètement détruit durant l’antiquité et fut rebâti pareil à son état initial au moins une fois. À peu près tous les 20 ans, un cataclysme naturel endommageait sérieusement le Colisée jusqu’au 14e siècle, la période des grands séismes qui secouèrent l’Europe.

Les caractéristiques du Colisée

Le Colisée possède plusieurs points caractéristiques. En premier lieu, sa place dans la culture mondiale actuellement. En effet, ce monument est classé patrimoine mondial de l’UNESCO depuis l’année 1980. Témoin des fastes et décadences de jadis, son architecture majestueuse offre à Rome une lumière particulière et historique. C’est pourquoi il a été inscrit comme patrimoine de l’humanité par l’UNESCO sans oublier qu’il fait également partie des sept merveilles du monde.

Pour ce qui est de la construction proprement dite, c’est une véritable prouesse technique et technologique ancienne. Il y a d’abord les fondations. Les fouilles prenaient la forme d’anneau ovale. Pour vous donner une idée de l’importance de la structure, l’anneau ovale des fondations fait 6 m de profondeur sur 31 m de large. Le trou de fondation est évalué à 530 m de longueur. Autour de ce trou, un mur de brique de 3 m de largueur sur 6 m de hauteur fut construit. Pour faire les fondations proprement dites, elles sont alors de 31 m de large sur 12 m de haut sur une course de 530 m. Au total, la fondation est d’un volume de 200 000 m3. Un sol en pierre de travertin a été posé sur les fondations. Il s’agit d’une couche de 90 cm d’épaisseur.

Une fois le sol bien établi, les constructeurs firent monter des piliers jusqu’au second étage. Les pierres des piliers étaient ajustées deux à deux et se terminaient par une voute. Les murs étaient soudés au plancher. Pour y arriver, les constructeurs perçaient le sol d’un trou étroit et profond juste à l’emplacement du pilier et ils opéraient de la même manière pour le bloc du bas, celui en contact avec le plancher. Une fois que tout est en place, il ne restait plus qu’à couler du fer fondu dans le trou. Une fois durcis, les deux blocs étaient entièrement indissociables.

Le Colisée a été utilisé en tant que lieu de spectacle populaire pendant près de 443 ans. La dernière fois où il a été utilisé fut en l’an 523. Son utilisation fut alors abandonnée pour manque d’argent et aussi à cause des multiples invasions contre le pays ainsi que le changement de goût des Romains en matière de distraction et de style d’infrastructure. Le Colisée fut fouillé en 1810-1814 et en 1874 pour être ensuite totalement déblayé vers les années 1930. Un chantier de restauration fut entrepris en 1995. Le but étant de réduire le nombre de fragments du monument et d’ouvrir ainsi plus de 85 % du monument au public (en 1995 15 % seulement étaient accessible au public).

Quelles activités étaient organisées au sein du Colisée ?

Les activités qui ont été organisées au sein du Colisée durant son temps de gloire sont nombreuses. Étant donné que le Colisée est d’abord un lieu de spectacle, des combats de gladiateurs et de « venationes » y étaient organisés. Les « munera gladiatoria » représentaient la célébration par excellence du Colisée. Ce sont de terribles combats se déroulant vers le mois de décembre. Lors de ces combats, des esclaves et des condamnés s’affrontèrent pour obtenir la liberté en cas de victoire. D’autres personnes, cette fois libres, participent aux combats pour de l’argent ou simplement pour la gloire.

En ce qui concerne les « venationes », ce sont des événements de chasse dans lesquelles les « venatores » menaient une lutte farouche avec des fauves sauvages. Certaines fois, de simples affrontements entre animaux s’y déroulaient. Ces animaux sauvages étaient souvent des lions, des éléphants, des ours, des crocodiles ou même des hippopotames. Ces « venationes » se terminaient dans la plupart du temps par la perte de vie de « venatores » ou d’animaux.

Actuellement, le Colisée accueille des visiteurs venant des quatre coins du monde. Il figure parmi les sites qui génèrent le plus de visiteurs. La visite du Colisée peut se faire de l’extérieur ou de l’intérieur. Il est intéressant de découvrir les 50 mètres de haut de la structure avec ses 80 entrées. L’amphithéâtre de l’époque pouvant accueillir pas moins de 50 000 spectateurs. Des visites nocturnes sont aussi organisées. Ce sont des moments très spéciaux, car la vue est extraordinaire pendant la nuit.

Comment se rendre au Colisée ?

Pour vous rendre au Colisée, plusieurs options s’offrent à vous. Étant donné que le site est situé à environ 1 km au sud-est du centre de Rome et à moins de 2 km de la gare Termini, se rendre au Colisée est très simple. Il vous suffit de prendre le métro ligne B et s’arrêter à « Colosseo ». Vous allez vous retrouver juste au pied du monument.

Par ailleurs, si vous cherchez votre chemin depuis l’aéroport de Fiumicino, vous pouvez prendre le train Trenitalia pour arriver à la gare de Tiburtina en 40 minutes environ. Vous pouvez ensuite prendre la ligne de métro B et descendre à l’arrêt Colisée. Si vous atterrissez à l’aéroport de Ciampino, vous pouvez plutôt prendre le bus. Ainsi, il y a le bus 520 qui vous conduit aux stations de Subauguta et Cinecittà de la ligne A du métro et un autre bus 720 qui mène à la station la plus éloignée de Laurentina de la ligne B.

Où séjourner à Rom à côté du Colisée  ?

Actuellement, le Colisée de Rome génère près de 7 650 519 visiteurs en 2018 (contre 7 036 104 visiteurs en 2017). C’est le monument le plus visité d’Italie. En effet, d’autres sites archéologiques et touristiques attirent de nombreux visiteurs du monde entier, mais le Colisée détient le record et de très loin. Pour vous faciliter la visite donc, nous vous proposons dans ce qui suit, une liste d’hôtels où vous pourrez séjourner. Il s’agit précisément d’hôtels situés à proximité du Colisée.

·      Dolce Casa Colosseo

crédit photo: booking.com

Il y a d’abord le Dolce Casa Colosseo, situé à 200 mètres du Colisée. Il s’agit d’un bâtiment datant du XXe siècle. Le tarif moyen pour une nuitée chez Dolce Casa Colosseo est de 100 euros. La climatisation est disponible dans les chambres. De même, les balcons vous permettent d’avoir des vues imprenables sur le jardin. Le wifi est à votre disposition avec la télévision par satellite à écran plat. La chambre est dotée d’une cuisine avec un lave-vaisselle et micro-onde. Un lave-linge et un bidet sont aussi utilisables lors de votre séjour.

Avis clients

Ainsi, le Dolce Casa Colosseo est très bien noté par rapport à l’accueil chaleureux offert par le personnel. De plus, sa proximité au Colisée reste très appréciée par les invités.

Voir l’hôtel

·      Residenza Roma Imperiale

crédit photo : booking.com

L’établissement suivant est le Residenza Roma Imperiale. Il propose des chambres équipées de TV satellite à écran plat et de climatisation. Des coins salon sont disponibles pour certains logements. Une salle de bain privative avec un bidet, une baignoire ou une douche est à votre disposition. Une bouilloire peut être fournie si vous en faites la demande. Tous les jours, un petit-déjeuner italien sucré vous est servi dans un café à proximité. Toutefois, des plats salés, végétaliens ou américains sont possibles sur demande. Le Colisée se trouve seulement à 400 mètres du Residenza Roma Imperiale. La nuitée est proposée à environ 71 euros.

Avis clients

Pour ce qui est du Residenza Roma Imperiale, les clients apprécient sa situation proche du Colisée. Aussi, ils aiment bien la literie et les fruits en libre accès. Le service de location de vélos sur place a également reçu de bons points.

Voir l’hôtel

·      Zefiro Home

crédit photo: booking.com

À 500 mètres du Colisée se trouve le Zefiro Home. Tous les jours, un service petit-déjeuner vous est offert. La chambre est proposée à 87 euros en moyenne. L’hôtel est idéal pour les couples. Les points forts de cet établissement sont le parking, la connexion wifi gratuite et des chambres non-fumeurs.

Avis clients

Le Zefiro Home a obtenu de très bonnes notes de par son emplacement. Les invités ont apprécié la gentillesse des hôtes et la propreté du lieu. Aussi, son emplacement lui confère des points par rapport aux clients. La proximité des restaurants aux alentours aussi est bien notée autant que le petit-déjeuner complet de l’hôtel.

Voir l’hôtel

·      Colosseum Corner

crédit photo: booking.com

Situé seulement à 250 mètres du Colisée, le Colosseum Corner propose ses chambres aux alentours de 65 euros. Il est situé dans le quartier préféré des visiteurs de Rome, surtout s’ils sont amateurs de vestiges romains et de nourriture.

Avis clients

Les clients ont trouvé les chambres spacieuses, modernes et confortables. Le personnel est attentionné et toujours aux petits soins par rapport aux invités.

Voir l’hôtel

 

·      Colosseum Palace Star

crédit photo: booking.com

Le Colosseum Palace Star est notre dernier établissement proposé. Il est situé à 200 mètres du Colisée. L’hébergement est en moyenne 107 euros. Pour les invités de cet établissement, la connexion wifi est gratuite. Toutes les chambres sont climatisées et sont équipées de TV à écran plat, d’une machine à café, d’une bouilloire et d’autres matériels utiles. Le petit-déjeuner est servi à la carte dans votre chambre.

Avis clients

Les avis sur le Colosseum Palace Star sont surtout par rapport à l’accueil sympathique du personnel. Le petit-déjeuner sur mesure aussi a obtenu de bons points, de même que les astuces des restaurateurs.

Pour l’ensemble des établissements hôteliers, les avis sont unanimes, il est préférable de réserver à l’avance. Cela permet d’éviter bien des désagréments surtout en haute saison. Si vous cherchez des sensations douces, les balades et visites nocturnes sont possibles. Les restaurants et les spécialités italiennes aiguiseront vos papilles gustatives. Selon les avis, un séjour d’au moins 3 jours vous fera profiter de l’ensemble des principaux sites touristiques et les monuments les plus célèbres de Rome.

Voir l’hôtel

 

Le ROMA PASS, c’est quoi au juste ?

Si vous projetez de visiter l’Italie, notamment Rome, il existe des options qui vous permettent de faciliter vos activités touristiques. Ces options faciliteront ainsi l’organisation de vos déplacements et visites. Pour ce faire, il y a le Roma Pass et le billet coupe-file.

Le Roma Pass est une carte qui va vous permettre d’obtenir des transports publics gratuits ainsi que des visites gratuites de certains sites touristiques de Rome. En fonction du temps à passer, vous pouvez choisir le Roma Pass 72 heures (3 jours) qui coûte environ 41,50 euros. Aussi, il y a le Roma Pass 48 heures (2 jours) qui coûte environ 21 euros. Vous pouvez utiliser cette carte pour visiter le Colisée sans faire la queue une fois sur place. Avec le Roma Pass 72 heures, vous pouvez visiter également un autre musée sans faire la queue.

Pour acquérir le Roma Pass, vous pouvez vous rendre sur le site officiel de vente. Cette option n’est pas très recommandée, car il faut réserver 5 jours avant au minimum. Sinon, il est possible de se rendre directement dans les musées ou les sites touristiques pour vous en procurer. Dans les gares de Termini ou dans les aéroports de Flumicino et de Ciampino, le Roma Pass est aussi disponible.

L’utilisation d’un billet coupe-file et d’un Roma Pass est très conseillée. Les visites guidées sont particulièrement appréciées, car non seulement vous gagnez du temps pour plus de visite, mais les commentaires et les récits sont très intéressants.

Tarif des visites et billets coupe-file ?

Pour obtenir un Roma Pass, il faut compter de 18 euros à 113 euros selon les options choisies. Le tableau suivant donne une récapitulation des différentes options pour l’achat d’un Roma Pass avec un billet coupe-file ainsi que le tarif. Remarquons qu’un billet coupe-file vous évite de longue file d’attente devant l’entrée des sites touristiques.

Billet coupe-fileDescriptionTarif
ColiséeEntrée rapide sans guide18 euros
Colisée + Vidéo GuideEntrée rapide avec guide vidéo25 euros
Colisée + ArèneCoupe-file + accès à l’arène28 euros
Colisée + Arène Visite guidéeCoupe-file + accès à l’arène Visite guidée35 euros
Colisée + Arène + Sous-solVisite guidée : Arène + Sous-sols du Colisée32 euros
Colisée VIP de nuitVisite guidée de nuit : Arène + Sous-sols du Colisée30 euros
Colisée + Arène + BelvédèreVisite guidée : Arène + Belvédère33 euros
Colisée complet en petit groupeVisite guidée en Français en petit groupe60 euros
OMNIA Card — Pass Rome et VaticanCity Pass Rome de 72 h avec billets coupe file + transports gratuits + 2 entrées gratuites113 euros

Sources avis clients :

routard.com/forum_message/4701323/billets_coupe_file_a_rome.html

tripadvisor.fr/Attraction_Review-g187791-d2284561-Reviews-Rome_ville_eternelle-Rome_Lazio.html

destests.over-blog.com/article-34280710.html

civitatis.com/fr/rome/visite-a-pied-meilleur-rome/opinions/

 

 

Sources :

rome-roma.net/horaires-ouverture-musees-monuments-rome.php#visitemuseesrome

merveilles-du-monde.com/Colisee/Histoire-du-Colisee.php

.the-colosseum.net/fr/around/top30_fr.htm

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: